CICEP-Paris8 Centre International de Créations d’Espaces Poétiques et de Recherches

mercredi 23 mars

CICEP

    http://cicepblogsite.wix.com/cicep-siteweb

 

                                                 


 

 

Fondateurs du CICEP

 

Fondateurs du CICEP

Photo : Annie Pontal  

De gauche à droite : Geneviève Clancy - Philippe Tancelin - Jean Pierre Faye - Stéphanette Vendeville 

 

 

 “La durée n'est pas le temps, est trouble son absence”

 (Geneviève Clancy)

***

 

"l'amour poseur de lumière, passeur du rebelle   

  l'infini debout dans ses gestes

 marche d'un pas d'eau pure

 vers le seuil infranchi des déserts "    

 (Philippe Tancelin-Geneviève Clancy)

*****

 

2014

 

 Nous ne rêvons pas
l'éternité des combats contre l'inique
a tracé nos chemins de vie
et notre art emprunte
le ciel des exclus

 

 Un enfant joue sur le sable
le fragile château de l'histoire
et nous offrirons de l'amour
sa forteresse d'innocence
aux signes d'espoir de cette année nouvelle

Philippe Tancelin

*********************

 

CONTACTEZ NOUS  

 

 Tél  :  01 .43. 31. 58. 67.  (répondeur)

         06 30 . 67. 15 .10.   

 * Merci de nous laisser vos commentaires à  cicep.canalblog.com, ou à notre Adresse Email:  cicep.blog.site@netcourrier.com

 * Emails des Responsables du Blog: phtan1@orange.fr, serpilekinadeline@gmail.com

*******************************************************************************************

 

DES MOTS ….DES BOMBES ….DES MOTS ENCORE...ENCORE DES BOMBES...

 NOUS AVONS DES MOTS

 VOUS AVEZ DES BOMBES

 le long de vos rampes de lancement

 II fait déjà si froid

 sous les saules blancs...

 

mais on entend  toujours

 au concert des mésanges

 ce grand avertissement

 monté du fond des âges

 « au faîte de la démocratie

 pend l'enseigne de l'armurier »

 et dans le sein des dieux

 pèsent les larmes sur le soleil couchant

 

Qui croyait en ce monde

 qu'à dépeindre vos libertés ensanglantées

 les mots eux-mêmes seraient rougis

 Contre le jeu de vos armes

 

nous avons celui des mots

 jusqu'à la quintessence du poème

 guetté par la descente

 autant que par la danse du phénix

 

 Nous avons sur la poutre l'hirondelle

 et sous l'ondée de pailles

 les peurs de vos héros

 epentis d'inculture

 

VOUS AVEZ LES BOMBES

 NOUS AVONS LES MOTS

 

Vous vous épuisez d'habileté

 dans vos sciences du désespoir

 Nous errons à l'aventure du verbe

 comme un vaisseau libéré de ses haleurs

 

vous recherchez des preuves

 quand il en est

 où elles ne se parlent plus

 ne s'entendent plus

 ne s'offrent plus au verbe

 qu'il est enfin purifié d'elles

 En ces temps maudits de vos encombres

 

vous usez de noms de jouets

 pour enfanter la guerre

 commettre  dans les cours vos crimes d'école

 mais nos enfants de leurs prunelles sages

 ne demandent que le vert du jardin

 sans abri

  NOUS AVONS DES MOTS

 d'un pouvoir transcendant

 QUI DE VOS BOMBES

 détruisent l'argutie

 A la beauté qu'exhale leur envol

 sans seconde

 nos mots de plein ciel

 s'épanouissent dans l'espace

 de vos nids d'armes

 étruits

 sans que vous puissiez jamais suivre

 leurs traces

 Ils versent en secret

 tout au long de vos fers

 

dans le mutisme de vos geôles

 le souffle des mélanges

 des croisées de sens

 étrangers les uns les autres

 Ils savent de vos terrorisantes certitudes

 effacer les demeures

 

VOUS AVEZ DES BOMBES

 NOUS AVONS DES MOTS

 qui pour vous

 plus rien ne signifieront

 A vous plus rien

 ne diront

 Philippe Tancelin/Internationale des poètes

 ********************************************************

à Geneviève Clancy

seul le poème à  le regard d'enfant pur et sensible pour résister à la barbarie des grands car il est le témoin silencieux très sincère de son temps...

le poète n'attend pas la bonne heure pour créer le bonheur parce qu'il est sans cesse en bonne heure du poème pour écrire réécrire le futur tant désiré et pour faire émerger chez les grands ce regard d'enfant forcément masqué depuis tant de temps.

( Serpilekin Adeline )                  

11 octobre 2014

***************************************************************************

à Geneviève Clancy

Les âmes hurlent pour  l’amour pur !

Des fois  nous sentons que le plus bel amour se cache derrière une  montagne

comme s’il était  le grand pas  non accompli.   

Les yeux auxquels  nous confions un joli  regard  sont bien mouillés 

 à cet instant  le  poète  est là

 pour  nous faire respirer et vivre pleinement  par ses mots  

 l’amour pur par lequel nous sommes depuis toujours  attendus...

 

C’est bien pour cette raison que le poète  avance

 dans nos vies sans s’arrêter … jamais…

 en  nous  disant…

 chaque moment

 simplement

  à toujours…..   

( Serpilekin Adeline )                  

 10 octobre 2013

***********************************************************************************     

 

 

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 11:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]


mercredi 11 mars

"Passion-Geneviève Clancy 2015"

"Passion-Geneviève Clancy  2015"

Chers(es) amis(es),

 Voici dix ans,  Geneviève était appelée sur cette autre rive du regard d'où se reconnaît avant le temps et pour l'éternité le sens du pari de vivre à en mourir.

        Geneviève a marqué profondément la poésie contemporaine en l'inscrivant au coeur de l'histoire et de ses engagements aux côtés des exclus. Dix ans déjà...la relecture de ses écrits philosophiques, poétiques, politiques nous confirme combien sa pensée relève de la préfiguration et conforte en cette époque désastreuse de compromis, l'importance de sa radicalité au nom d'une éthique qui ne l'a jamais quittée et nous accompagne .

Les nombreux(es) amis(es) qui l'ont connue et moi-même serions heureux de nous voir réunis(es) à l'occasion de ce dixième anniversaire de sa mémoire vivante. Nous vous remercions de nous confirmer votre présence                                                                                                                                         Philippe Tancelin

affiche_GENEVIEVE_CLANCY__le_10_avril_2015 ,    LE_CICEP_pr_sente__1_ ,     INVITATION_le_10_Avril_2015  , 

 

****************************************************

Réalisation Filmique

Soirée 10 AVRIL    2015

                                                              

             programme  partie 1   partie 2   par Maria Koleva

 

Soirée  10 Avril 2015    programme     partie   1   

 partie 2http://youtu.be/Mkhifu63LBg  

    

************************************************

 je me souviens de demain-film de iro siafliaki \ 10 avril 2015 

 http://youtu.be/YbSAzQqAMrE

 

**************************************************

GTC 10AVRIL 1-  film de francis clancy \ 10 avril 2015

 

 

 **********************************************

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ************************************************************************

 

 

 

Passion-Geneviève Clancy  2015"

portrait_Fromangerportrait Fromanger

 

“La durée n'est pas le temps, est trouble son absence”  (Geneviève Clancy)

A l'occasion du 1Oè anniversaire du "départ" de Geneviève Clancy, le Centre International de Créations d'Espaces Poétiques (CICEP) organisera tout au long de l'année 2015 une série de manifestations-rencontres sous le titre: “Passion-geneviève Clancy” autour de l'oeuvre et de la personne de ce poète-philosophe qui a marqué tant par son engagement auprès des tiers-exclus que par son écriture "autre", l'histoire de la pensée de cette fin du vingtième siècle.Ces manifestations se tiendront à des dates-clefs de la vie et de l'oeuvre du poète.  Vous en serez régulièrement avertis par courriel ou en consultant le blog du CICEP ( cicep.canalblog.com) Elles comprendront des lectures de textes inédits, des projections de films, des expositions de manuscrits, des conférences, des déambulations selon des itinéraires retraçant les moments extrêmes des engagements de l'auteur... Elles seront présentées avec la participation des amis et camarades les plus fidèles du poète.

 Une première station de cette marche-mémoire en compagnie de Geneviève Clancy se tiendra le 21 Janvier 2015. Elle consistera en l'ouverture d'une boîte mel à l'adresse de: passion.genevieve.clancy@gmail.com dans laquelle vous pourrez envoyer vos messages d'amitié, vos pensées, vos espoirs, vos luttes, vos réflexions contemporaines, vos souvenirs etc...  Cette boîte sera vidée la première fois à la date anniversaire de son départ le 11 octobre 2015 et ce sera l'occasion d'une cérémonie dont le lieu reste à préciser.

 La prochaine date du 21 janvier 2015    (ouverture de la boîte à laquelle vous pourrez adresser vos messages) correspond au jour anniversaire de naissance de Geneviève Clancy.  

Une seconde station dont la date et le lieu seront précisés dans les prochaines semaines se consacrera à la lecture de textes inédits du poète, accompagnés  de ses amis artistes, musiciens et plasticiens.         

Pour la mémoire de Geneviève Clancy               

Philippe Tancelin: phtan1@orange.fr

*****************************************

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 18:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Bienvenue à Mes Ami(e)s- Témoignages Poétiques:

shams-1

Bienvenue à Mes Ami(e)s - Témoignages  Poétiques :

 

 A LA MEMOIRE DE GENEVIEVE CLANCY

 Un corps enveloppé du drapeau palestinien. Il incarne, comme à l’accoutumée, l’honneur au martyr, sauf que le corps n’est pas palestinien. Il est universel et c’est un corps qui portait la Cause palestinienne comme une Cause humaine et universelle aussi. Là, il y a rencontre entre deux universalités qui n’en font qu’une.

 Ce fut un moment merveilleux et solennel. Je faisais partie de ce cortège qui accompagnait le corps à sa dernière demeure. Fierté, émotion, respect étaient apparents sur tous ces visages, et qui en disait long sur la valeur de la personne qui avait habité ce corps.

 Les personnes présentes connaissaient bien cette femme issue du monde intellectuel français, et qui admiraient cette « femme-courage ».

Lorsque le cortège a démarré, toutes les personnes se sont tenues les mains, comme si on allait à une grande manifestation. C’était aussi comme si nous allions enterrer une combattante. Car Geneviève CLANCY, en était une.[...]

Imad SALEH -Avril 2015

*Pour lire la suite de ce texte merci de cliquer sur :A_LA_MEMOIRE_DE_GENVIEVE_CLANCY

******************************************************************

UN JOUR GENEVIEVE  

Tu reviendras...
Tu nous reviendras
un jour
Geneviève

quand le soleil ne se couchera plus derrière la mer
ni derrière les montagnes
Tu nous reviendras
quand les fourmis
organiseront
une fête printanière
et les fleurs d'eau sacrifié
auraient fleuri
prématurément
pour te dédier
pollen et luxure de mots
chants de caverne
parole silencieuse
depuis le mystère
qui n'a pu te décorer
de terre
ni pétales de vie
parce que tu vivais
entre
lumière et ombres[...] 

par Pablo Poblete 

*Merci de lire la suite de ce poème sur :UN_JOUR_GENEVIEVE

Posté par Cicep UnivParis8 à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 09 novembre

Historique - Présentation:

Historique - Présentation:

cicep

 

Le CICEP (Centre International de Création d'Espaces poétiques) a été créé en 1992 par des poètes-philosophes et artistes. Dès 1994 et jusqu'en 2014, il s'associe avec le laboratoire de recherche « scènes et savoirs » de l'université Paris8. Sa vocation est comme son titre l'indique, la création d'espaces poétiques intervallaires des   arts d'où sa confrontation permanente de la poésie avec la peinture, le cinéma, le théâtre, la danse, la musique, l'architecture et même les technologies du virtuel.

.Outre ses membres permanents, il regroupe de nombreux artistes- chercheurs et scientifiques  autour de la poésie en tant qu'elle  participe au même titre que les arts et sciences à la formation de la pensée, à l'enrichissement du champ de la sensibilité, de la connaissance humaine et à l'éveil des potentialités créatrices.

 CREATION-RECHERCHE : elle s'effectue à partir de programmes thématiques : Poésie et Histoire, Poésie et Philosophie, Poésie et Sciences, Poésie et Voix, Poésie et récit,  poésie et ontologie, poésie et politique.  Sur chacune de ces thématiques des équipes mobiles d'artistes, d'universitaires, de scientifiques se forment en vue de la réalisation de créations originales expérimentales. Ces créations se manifestent à-travers des espaces aussi différents que les lieux publics et de circulations, les  galeries, théâtres, salles de concerts, cryptes, hôpitaux, écoles...

 TRANSMISSION-SAVOIR : elle s'opère en résonance avec les créations originales du Centre dans la revue  intitulée " Cahier de poétique ".(15 numéros disponibles consultables sur demande). Cette publication  se consacre à la transmission de la recherche sur le poétique comme devenir, le langage poétique et les conditions sous lesquelles il peut participer aujourd'hui à la construction d'une nouvelle épistémologie.

A ce titre sont régulièrement organisés des séminaires transdisciplinaires, des conférences et diverses interventions en milieux artistiques , universités populaires, écoles, lycées, associations culturelles...    La revue "Cahier de poétique"  sera desormais publiee sur notre blog.

 PRATIQUE EXPERIMENTALE D'ECRITURE : elle se poursuit à-travers des propositions d'espaces de création poétique au sein desquels praxis et théorie sont intimement mêlées.Ces espaces qui se distinguent des ateliers convenus d'écriture, abordent la pratique de l'écrit et de l'oral depuis la notion d' « urgence » poétique en tant qu'éthique. Ils abordent les problématiques du corps, de la voix, de l'intuition, fondées sur une expérience pratique d'atelier menée depuis trois décennies en milieux universitaires, scolaires, hospitaliers, associatifs, précaires...

*****************************************************************************************************************************

Le CICEP (Centre International de Création d'Espaces poétiques)  : 

Des ateliers de création d'écritures poétiques

en milieux scolaires, universitaires, hospitaliers, précarisés...

Des expositions de poètes et de photographes, plasticiens...

Des performances entre poètes et musiciens, chorégraphes...

 Des lectures poétiques par les poètes eux-mêmes

ou la voix de poètes d'aujourdhui offerte à des poètes disparus...

Des montages d'extraits d'oeuvres poétiques mises en espace...

Des déambulations-installations dans les espaces publiques...

Des rencontres-débats entre poètes et publics sur des thèmes d'actualité

(Poésie et histoire, poésie et science, poésie et philosophie, poésie et politique, poésie et quotidien...)

 N'HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER

  pour nous faire intervenir

********************************************************************************************************************

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 30 septembre

Parutions en en Collaboration avec CICEP :/ Parutions des Membres du CICEP: 2013-2014

Parutions en Collaboration avec CICEP :

"A LA RENCONTRE DE GENEVIÈVE CLANCY, POÈTE-PHILOSOPHE"

Sous la direction dePhilippe TancelinPoètes des cinq continents  POÉSIE 

 éd. L'Harmattan

 
images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Parutions des Membres du CICEP:

NOTRE DAME DES PRÉSENCES

Geneviève Clancy Poètes des cinq continents

LITTÉRATURE POÉSIE EUROPE éd. L'Harmattan

9782296066991j

 

 

 

 

 

 

 POÉT(H)IQUE DE L'URGENCE (Regards croisés)

Philippe Tancelin

Poètes des cinq continents
LITTÉRATURE POÉSIE 
éd. L'Harmattan

9782343004723jggg

 

 

 

 

 

 

  L'IVRE TRAVERSÉE DE CLAIR ET D'OMBREsuivie de  Les camps oubliés

Philippe Tancelin
Poètes des cinq continents
POÉSIE 
éd. L'Harmattan

9782296549548j

 

 

 

 

 

 

  Le mal du pays... de l'autre        

 Philippe Tancelin

Roman Littérature Française Romans Nouvelles Correspondance 

Ed L Harmattan

Jonathan et Hélène  ce  pourrait être aujourd'hui, ce sera demain...Histoire d'une rencontre par temps de catastrophe, avec en toile de fond, la ville des nostalgies (Paris) et celle des "devenirs" (Beyrouth)   

D'une ville à l'autre, l'intervalle d'une guerre permanente. De l'homme à la femme, l'écart amoureux. Le lecteur est tenu en haleine et découvre peu à peu jusqu'à la dernière page ce qui "du mal du pays de l'autre" en appelle au rêve de chacun.

9782296120075j

 

 

 

 

 

 

 APHORISMES

Geneviève Clancy

Poètes des cinq continents

LITTÉRATURE POÉSIE EUROPE France éd. L'Harmattan

2296001823j

 

 

 

 

 

 

 Le numéro  21 de Chiendents est consacré à Philippe Tancelin, un poète-philosophe dont le parcours s’est voulu en dehors des cadres balisés de l’activité poétique.    

« J’ai toujours observé une distance respectable vis-à-vis des territoires claniques et la poésie n’en est pas exempte hélas… ce qui m’intéresse c’est la traversée du poème aux lieux d’émergence de l’être contre les réalités liberticides, ces moments et espaces de rassemblement des femmes des hommes dans un être ensemble de leur devenir qui relève alors du poétique. » explique-t-il dans l’entretien qu’il a accordé à Jean-Luc Pouliquen. Cette attitude est pour nous le gage d’une singularité qui authentifie toute démarche créatrice. Elle ouvre sur de nouvelles approches de l’expérience poétique, en agrandit les horizons .   

Ceux vers lesquels Philippe Tancelin nous entraîne, sont à la croisée de l’histoire et du rêve, de l’engagement et de l’espérance. La distance qu’il a voulu prendre vis-à-vis de tout ce qui lui semblait fermeture, l’a rapproché du cœur même, du cœur brûlant, de l’humanité. Le choix de textes qui prolongent l’entretien nous permettra de mieux le saisir. Les mots s’abreuvent à l’événement, ils crient une urgence de l’être de réaliser un accomplissement qui est en marche.  

 « La révolte est ce poème d’étonnement de chacun à lui-même/Quand il se reconnaît par l’enfance retrouvée/Sur son passage parmi les dieux » écrit le poète qui témoigne ainsi, au delà de ses propres dons d’expression et d’écriture, d’une expérience commune à tous les vivants.  Et c’est pour cela que sa parole nous touche

.La rédaction

chiendents 21

 

 

 

 

 

 

 

 PAROLES DE POÈTES, POÈTES SUR PAROLE

Jean-Luc POULIQUENPhilippe Tancelin
Témoignages poétiques
POÉSIE TÉMOIGNAGES éd. L'Harmattan

33333

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 LE LIVING THEATRE

De la toile à la scène  1945-1985

Stéphanette Vendeville  

Univers théâtral   LITTÉRATURE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES PIÈCE DE THÉÂTRE AMÉRIQUE DU NORD EUROPE France USA  éd. L'Harmattan

9782296049093j

 

 

 

 

 

 

 MON OMBRE ET MOI  2005 - 2013  poèmes

Serpilekin Adeline Terlemez

Poètes des cinq continents POÉSIE  éd. L'Harmattan

Ce dialogue avec l'ombre est à la fois une méditation sur la lumière tamisée par nos peurs, nos incapacités à l'accueillir dans sa force renversante et une exhortation à l'écoute du souffle d'espoir inachevable qui veille chaque aube, chaque heure venues d'ici comme d'ailleurs. La poésie court au long de l'ensemble de l'ironie à la gravité en passant par le grand rire d'une sagesse qui se cherche à travers ces premiers grands pas dans l'écriture en travail.

9782343009162j 22222

 

 

 

 

 

 

 

 

 RÉSONANCES

Monique Oblin-Goalou

Préface de Philippe Tancelin
Poètes des cinq continents  POÉSIE  éd. L'Harmattan

Les poésies de Monique Oblin-Goalou suscitent une réflexion philosophique. Le bonheur d'une pensée en liberté va se perdre dans la multitude des images, jeux d'esprit d'une surexistence. Les sagesses anciennes retrouvent la vie dans des rêveries du quotidien, des mythes et épopées, du spirituel. Le concept d'imaginal posé par Henry Corbin et abordé dans les œuvres de Geneviève Clancy trouve là de nouvelles résonances. Dans l'imaginal, la poésie devient une communion de l'homme avec l'ensemble des lumières de la grotte étoilée.

 LA SIRENE DES LARMES

Encres de Paul Henri Lersen

Ed. du Syllabaire  2013  

 « Le recueil « La Sirène des larmes » (de l’anonyme à l’ultime et à la saison franche), apparaît comme une marine. Sur le flot mouvant glisse un navire : attaché au mât tel Ulysse, le poète, sans céder au désir qui inflige la mort, se laisse envahir par les voix qui l’enchantent et l’initient au secret savoir. Chevillé à sa galère d’encre, affrontant les sirènes du ciel pourvoyeuses de larmes, le poète n’a de cesse de sonder l’inconnu des ombres par ce chant de la langue qui éveille à l’ambigu mystère de la vie ».

20131126_143615

 

Seuils

Philippe Tancelin

Poètes des cinq continents  POÉSIE  éd. L'Harmattan: 2014

Entre d'où l'on vient et où l'on va entre hier et demain... Seuils : cette présence intervallaire qui suspend les clôtures ouvre sur le devenir... L'auteur interroge ici les circonstances d'un surgi de l'Etre poétique dans la cité-histoire... De la petite tente d'un sans domicile fixe entre privé et public à la fête attendue d'une libération collective, les images toutes faites d'un "temps de détresse" s'amoncellent, obstruant les seuils.
Le poète par le souffle des mots les disperse jusqu'à une "image de moins" qui sera au centre de ce recueil comme un défi du poème à l'époque.

20140618_135439 (2)

 

 

 

 

20140618_135255 (2)

 

20140618_130931 (2)

 

 

 

 

 

 

20140618_180826 (2)

20140618_143606 120140618_142154 (2)20140618_142311 (2)  

 

 

 

 

 

 

 (pour avoir un des rares exemplaires  de ce très bel ouvrage universitaire merci de nous adresser un  mail : tancelin01@gmail.com)

20131025_105200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 04 novembre

Séminaires -Conférences-Débats: 2014-2015

Conférence-Débat:

En ces temps de détresse,sous un déluge de bombes Avec Philippe Tancelin 78dfdce6ee84383e5331678188351add 

Le jeudi 6 novembre 2014 à 19h30

En ces temps de détresse comme les nommait jadis le poète Hölderlin, l'art est source de vie au milieu des décombres   et des pleurs. C'est ce que vécurent les gazaouis en cet été 2014 qui vit un déluge bombes s'abattre sur Gaza.  Durant les bombardements meurtriers, des plasticiens et poètes palestiniens au jour le jour en plein coeur des événements surent soutenir de leurs créations le moral des populations meurtries.

Ce fut comme une figure de bonheur au milieu du désastre. C'est ce dont nous entretiendra le poète et philosophe Philippe Tancelinau cours de cette conférence.  Cette rencontre sera suivie d'un récital poétique et musical qui verra la présence du pianiste Yvan Navaï, de Patrick Navaï et sous réserve de la participation exceptionnelle de la comédienne Abeer Palestine. F.G

 Espace Le Scribe l'Harmattan 

Tél 06 99 42 87 65 - 09 81 62 06 38

Paf 5€ avec cocktail

 Conference  Le jeudi 6 novembre 2014  partie 1

 Conference   Le jeudi 6 novembre 2014  partie 2

Conference   Le jeudi 6 novembre 2014  partie 3

*******************************************************************************

 Colloque:  "L’art comme figure du bonheur "  du 29 septembre au 1er octobre 2014

  l’ Université  Paris 8-  Salle B 106 - métro ligne 13 /St Denis Basilique

 Organisé par Jacques Poulain et Bruno Cany dans le cadre de la Chaire Unesco de philosophie de la culture et des institutions
sous l’égide du Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie de l’Université de Paris 8
avec la collaboration du Centre d’études et de recherches philosophiques de l’Université Omar Bongo de Libreville et du Programme d’études post-graduées en architecture et urbanisme de l’Université Fédérale Fluminense à Rio de Janeiro
  (Pour voir le  programme merci de cliquer sur: L'art comme figure du bonheur - Université Paris 8 )

 *********************************************************************************

Cycle de conférences par Monique Oblin-Goalou  Année 2014-2015 un mardi tous les deux mois

 Aux sources de l’écriture et de l’image2014, 2015 18h00-20h00   A l’Espace des 4 saisons 147, rue François Desmedt 1150

Bruxelles (métro Stockel).

Mercredi 4 mars, thème du jour :          les géants et les héros.

Le mardi 31 mars 2015                       L’icône numérique et l’icône orthodoxe.

Mercredi 1 avril, thème du jour :           révoltes et engagements, l’art.

Mercredi 6 mai, thème du jour :            l’humour, les mots d’esprit, la farce.

Le mardi 26 mai 2015                            Les prophètes de l’amour

Mercredi 3 juin, thème du jour:             sports et vacances.

P.A.F. : 9 € adultes, 7 € étudiants et membres. Inscriptions auprès de Donatella au 0032 476 91 92 98, info@espace4saisons.be ou auprès de Monique au 02 762 07 22, monique.goalou@hotmail.com

************************************

brochure cicep ACA (3)

Posté par Cicep UnivParis8 à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 septembre

Manifestations: 2013-2014-2015

Manifestations:  

 

image002

 

INTERLUDES POETIQUES DE PALESTINE #2

 24 SEPTEMBRE 2014, 19H00, MAISON DE LA POESIE - 25 SEPTEMBRE 2014, 18H30, INSTITUT DU MONDE ARABE

Dans le cadre de l’Année internationale de la solidarité avec le peuple palestinien (2014), l’Institut Culturel Franco-Palestinien a le plaisir de vous convier aux  Interludes poétiques de Palestine #2.    

A l’affiche cette année : Mourid Al-Barghouti, Nathaly Handal, Bashir Shalash, Abdul-Rahim As-Shaikh et Donia Ismail.

Venus spécialement du Caire, de New York, de Haifa, de Jérusalem et de Gaza pour cet événement, les cinq poètes seront accompagnés au piano par le virtuose Farag Sleman (Haifa). A leurs côtés, les comédiens Philippe Tancelin et Soleima Arabi présenteront le récital en français. Les œuvres graphiques ont été réalisées et choisies par le grand peintre Vladimir Tamari (Japon).

-          24 SEPTEMBRE 2014, 19H00, à la MAISON DE LA POESIE (participation aux frais : 5 €) - 157 Rue Saint-Martin, 75003 Pari

-          25 SEPTEMBRE 2014, 18H30, à l’Auditorium de l’INSTITUT DU MONDE ARABE - 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris.

*******************************************************************************

 Evénement organisé dans le cadre des Conférences de l’Association pour la recherche sur le surréalisme (APRES),   par Françoise Py, maitre de conférences à Paris 8,    à la Halle Saint Pierre, les deuxièmes samedis du mois de janvier à juin 2014 

 Carte blanche au philosophe et poète Philippe TANCELIN avec la présence amicale de Sapho et de Roula Safar/  samedi 11 janvier 2014 - Halle Saint Pierre

           Samedi 11 janvier 2014  \ 15 heures        Après-midi Poésie : lectures et voix  Carte blanche au philosophe et poète
           

       Philippe TANCELIN

       avec

        Bernard Bénech, Nasser-Edine Boucheqif,
            Jean-Pierre Faye, Béatrice Golkar-Velten,
            Mohand Mounsi, Jean-Clarence Lambert,
             
            et la présence amicale de Sapho et de Roula Safar.

            Halle Saint Pierre – auditorium (entrée libre)
            Réservation conseillée : 01 42 58 72 89

            Halle Saint Pierre
            2, rue Ronsard – 75018 Paris
            M° : Anvers, Abbesses
            Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89

            ouvert en semaine de 10h à 18h
            samedi de 10h à 19h – dimanche de 11h à 18h

   En savoir plus : http://www.hallesaintpierre.org/2013/09/conferences-de-lassociation-pour-la-recherche-sur-le-surrealisme-2/
   *******************************************************************************

SOIREE NAZIM HİKMET  

vendredi 29 novembre 2013   18h30

au Café Politique / 32 rue, Saint-Yves Paris 14

soir_e_Naz_m_H_KMET_le_29_novembre_2013 

 SOIREE NAZIM HİKMET 1  ,  SOIREE NAZIM HİKMET 2 ,  http://youtu.be/eLw_jvAaQ4o  NAZIM HİKMET 3) ,

***************************************************************

JEUDI 21 NOVEMBRE  2013  À 18h au FIAP, 

« Je rêve mon quartier». Dans le cadre de la Semaine de Solidarité Internationale  le FIAP

propose une rencontre autour du thème «je rêve mon quartier demain, quel que soit l’endroit d’où je viens» 

Je_r_ve_mon_quartier_demain___Programme

*************************************************************************

Dans le cadre des activités du Centre de recherche sur le surréalisme    

 (Univ- paris3): Il sera donné une carte blanche à Philippe Tancelin

 le 11 janvier 2014 de 15h à 18h  

 à la Halle St Pierre Paris 75018 métro Anvers

 *************************************************************************

Dans le cadre du « Printemps des poètes » l’ACA ( action culturelle artistique)   et le CICEP lancent un appel à poèmessur le thème du« témoignage », témoignage poétique sur les faits d’actualité ou sur les grands thèmes du monde contemporain. Cet appel s’adresse aux étudiants et personnels de l’Université comme aux lecteurs de ce blog.

Recommandations :

Poème en prose de 50 lignes (maxi)  
Les manuscrits ou tapuscrits seront adressés le 10 janvier au plus tard à :  ACA-CICEP, «APPEL A POEMES»   2 rue de la liberté  93526 Saint-Denis cedex.  

Les poèmes seront signés d’un pseudonyme et accompagnés d’un pli cacheté contenant le nom patronymique de l’auteur, ses coordonnées et le pseudonyme correspondant.  Les poèmes seront proposés à la lecture d’un comité composé de poètes et d’universitaires. Les poèmes retenus seront honorés par une publication ou exposition, lecture, édition murale ou sonore.

***************************************************************************************

couxphann 069 (4)*****

 

 

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 septembre

Poésie Parlée

 

20131103_182612 (1) gc   

Geneviève Clancy

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Genevieve Clancy Aphorismes

 *************************************************************************************************************

Photophil3

Philippe Tancelin

L'IVRE TRAVERSÉE DE CLAIR ET D’OMBRE Ph. TANCELIN

 DES MOTS DES BOMBES Ph. TANCELIN

 

 

 ***********************************************************************************************************

MON OMBRE ET MOI  - Serpilekin Adeline Terlemez -  VOIX  Philippe Tancelin

MON OMBRE ET MOI

********************************************************************************************

20131128_172354

Jean - Luc Pouliquen

 Poésie Parlée  -  Feu vivant -  Jean - Luc Pouliquen

 http://www.youtube.com/watch?v=lzjDd3jJ8IY

********************************************************************

Poésie Parlée  extraits de "La Sirène des larmes "  Paul Henri Lersen

http://youtu.be/CqdWgGvQPGQ

********************************************************************

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Poètes dans la cité :

 Poètes dans la cité:

Cette rubrique vous est ouverte à toutes et à tous qui par la voie du poème, entendez faire entendre dans la cité, la voix humaine du refus du mépris, de l'iniquité, de la marginalisation, précarisation, expulsion qu'impose à travers le monde, l'univers des nantis. La cité nous doit d'exister comme espace de libertés, nous devons à la cité de nous exprimer dans l'urgence du maintien de ces libertés.  Lorsque la langue de communication n'est plus qu'une langue d'ordre et de soumission aux places financières de la parole et à la marchandisation de la création, il faut inventer une autre langue, un autrement parler, un autrement écrire, étrangers, pour un autrement penser la vie,  son quotidien.

 La langue poétique peut être cette langue étrangère dans chaque langue afin que s'écoute, se lise, se vive une autre existence plus attentive et soigneuse de l'Être.  Le poème est notre peuple dont l'appartenance de tous à lui, est la chance d'une société autre, en devenir, grâce à  l'allégresse d'un pas à pas utopique-critique que nous ferons ensemble.

« Poètes dans la cité » témoigne du refus éthique de se résigner à une certaine obscénité du cours mondialisé de l'histoire....Ce témoignage est l'oeuvre du poème que nous écrirons sans fin

********************************************************

 

Ils ont oublié !

 

Malgré leurs avions, malgré leurs armes, ils ont peur,

 Nos poitrines sont nues, nos mains sont nues

 Et nous ne craignons rien.

 Ils ont la haine,

 Nous n’avons pas de haine.

 Ils brûlent nos enfants vivants,

 Nous sommes humains et tolérants.

 

 Chaque jour ils attaquent nos villes.

 Chaque jour ils infligent à notre peuple une punition collective.

 ls nous privent de notre liberté,

 Ils mènent contre nous une guerre meurtrière.

 Nous les affrontons avec patience et enduran

 Ziad Medoukh

 *************************************************************

 

13h30 métro concorde


Pénétrant la chair jusqu'aux os
sans jamais resssortir
blessante lame

ce courant d'air glacial
du métro en hiver

Il ne se voit rien

ne s'entend rien
ne se dit rien
...rien dans le cercle de rien

que décrit la présence étale
dans cette main petitement tenue
par quelques pièces

Elles
Ils
sont des centaines par les rues
les sous-pentes
bouches urbaines
les poètes maudits
sans abri de recueil

viennent à la rencontres depuis
ce quelque part qui se confond ici
avec le nul ailleurs
sont assis
se fondent au gris-patience
gris-souffrance
du détour qu'ils suscitent
                         risquent
jusquà l'indifférence
qui les multiplie

Familière
bien ordonnée détresse
enveloppant leur aura
jusqu'à l'effacement
les jetés-là repeuplent le désert
des multitudes séparées
                 rassemblent en
cristaux de peur
                la solitude collective
des agités

Mais celui-là 

sur la marche la plus haute dans le

courant glacial

Celui-là au visage découvrant de sa
capuche
soixante dix ans de traits tirés
à bout portant d'une chance
toujours à côté

celui-là
à peine la main
cueillant la douleur au bord de lui

Celui-là
je l'ai pris dans poitrine
à pleine tête
sur le chemin de honte de mon pays
par temps qui passe
paisiblement
entre les gouttes d'infamie
Philippe TANCELIN

************************************************************************

 

 

AMAZONIE J'AI VU

 

J'ai vu

 

la forêt palpiter

 

comme un tambour de sang

 

la forêt ouverte

 

comme un amour inespéré

 

la forêt en cri

 

comme un fleuve aveuglé

 

un fleuve sans lit

 

comme des chevaux de pierre

 

fuyant effrayés

 

vers d'autres royaumes

 

J'ai vu

 

les fronts humides

 

d'une antique sueur

 

des nuits éclairant

 

des vertes mélodies

 

et l'épaisseur des rêves

 

dans les champs déchirés

 

J'ai vu des enfants jouer

 

comme jouent les enfants

 

j'ai vu des enfants sourire

 

comme sourient les enfants

 

j'ai vu des enfants travailler

 

comme travaillent les enfant

 

jouant comme des grands

 

 

leurs vies dans la main

 

J'ai vu des arbres

 

arbres abattus

 

comme des grands-pères centenaires

 

arbres la chair à vif

 

comme des rois solitaires

 

arbres suppliant

 

la venue d'autres cieux

 

J'ai vu la terre

 

la terre en cendres

 

vaincue jusqu'à l'horizon

 

la terre mère

 

la terre fiancée

 

créatrice du chant

 

et des os

 

des voix

 

et des poissons

 

La terre honteuse

 

sans visage pour les fleurs

 

J'ai vu les perroquets pleurer

 

l'absence de leur aimée

 

J'ai vu les touristes acheter

 

des plumages exotiques

 

J'ai vu des vaches

 

une vache

 

deux vaches

 

trois vaches

 

.....

 

autoroutes de bétail

 

défiler vers le marché

 

Mon royaume

 

pour une vache

 

une vache

 

pour sept forêts

 

 

une forêt

 

moitié d'hamburger

 

(quelques gouttes de ketchup

 

en hommage à la tomate

 

quelques grammes de moutarde

 

dans les entrailles du pain)

 

J'ai vu

 

un sage grand-père

 

fredonner aux plantes

 

des vieilles berceuses

 

pour qu'elles dorment en paix

 

J'ai vu des paysans

 

leurs mains dures

 

leurs mots doux

 

et la blanche espérance

 

J'ai vu la table des pauvres

 

le riz silencieux

 

honorer le moment

 

la farinha partager

 

l'humilité de sa joie

 

et les familles réunies

 

protégeant la tiédeur

 

J'ai vu l'espérance

 

une branche bourgeonner

 

dans le souvenir des braises

 

un singe amoureux

 

une fleur dans sa bouche

 

un petit vieux très vieux

 

déchiffrant les nuages

 

et un enfant lumineux

 

dissipant les fumées

 

J'ai vu

 

 

les gracieux açais

 

danser avec la lune

 

les belliqueux babaçus

 

préparer le combat

 

les perroquets proclamer

 

la république rêvée

 

et un châtaignier dressé

 

comme un roi sans latitudes

 

déclamant des poèmes

 

pour le retour des oiseaux

 

J'ai vu des visages

 

tous les coups

 

toutes les traces

 

tous les chemins

 

sur des visages déployés

 

comme des signes en vol

 

visages doux

 

comme le langage des palmiers

 

visages tendres

 

comme la poitrine du Xingú

 

visages graves

 

cherchant dans le brouillard

 

lumières de pomme

 

avant le serpent

 

toutes les racines

 

tous les fleuves

 

toutes les veines

 

éclatant en visages

 

comme des destins verticaux

 

constellations de visages

 

cherchant leur sens

 

cherchant leurs tracés

 

dans les contours de la douleur

 

constellations de regards

 

sous la Croix du Sud

 

depuis toujours

 

avant

 

que le feu apprivoisé

 

avant

 

que la hache en liberté

 

avant

 

que le verbe exalté

 

La Croix du Sud

 

racine de la lumière

 

et origine d'un silence

 

jamais entendu

 

J'ai vu des lumières

 

lumières diffuses

 

tatouant des messages

 

sur le dos du fleuve

 

lumières incendiant le ciel

 

pour que soient exaucées

 

les promesses de la nuit

 

tombées de lumières

 

en voiles différents

 

...

 

mais le même suicide

 

le même soleil qui chute

 

le même rite circulaire de la mort

 

J'ai vu

 

les lumières qui restent sur les lèvres

 

après le premier baiser

 

lumières qui montent sur le toit

 

pour demander une faveur à la lune

 

lumières caressant les troncs

 

pour deviner l'âge des blessures

 

J'ai vu des eaux

 

eaux de toutes les formes

 

 

eaux comme des fleuves

 

portant au soleil

 

d'anciennes cargaisons

 

d'illusions marines

 

eaux comme des pluies

 

tombant

 

châtiant

 

purifiant

 

lavant les outrages commis

 

ramenant des histoires oubliées

 

Des pluies

 

dévoilant au sol

 

les secrets imbibés

 

dans la colère des astres

 

signes de la chute

 

vers des sources ignorées

 

au centre du futur?

 

ou tout simplement eaux?

 

eaux racontant

 

des légendes végétales

 

que personne ne sait écouter

 

eaux comme des marécages

 

comme des miroirs de boue

 

reflétant des ciels muets

 

eaux comme du charbon

 

érigeant les formes

 

de l'ultime adieu

 

J'ai vu des eaux

 

comme des fleuves

 

comme des pluies

 

comme des miroirs

 

comme des manteaux froids

 

qui n'abritent plus

 

l'élégance des poissons

 

 

Eaux perdues

 

...

 

tâtonnant

 

demandant

 

se souvenant

 

Eaux rêvant

 

...

 

d'un instant de transparence

 

dans la pensée du lac

 

de l'avenir des semences

 

dans un sillon de maïs nouveau

 

ou des sortilèges du vent

 

aux origines de l'amour

 

J'ai vu des mains

 

des mains qui savent

 

façonner le monde

 

savent être chant

 

savent être mère

 

savent être burin

 

savent être boue

 

mains de lumière

 

éclairant les poteries

 

mains de miel

 

arrachant les épines

 

des mains serrant des mains

 

donnant les jus

 

au cœur de la canne

 

J'ai vu

 

des mains de toutes les races

 

des mains de toutes les vérités

 

de Juan Sintierra

 

de María Pródiga

 

de Pablo Firmamento

 

des mains traversant le Brésil

 

cherchant un mouchoir

 

de terre à aimer

 

 

un mouchoir de terre

 

pour que pousse un arbre

 

pour que pousse un toit

 

pour que poussent les mots

 

qui un jour nous donneront le sens

 

J'ai vu un point

 

un point sur la terre

 

pour contempler ma hauteur

 

un point sur la colline

 

pour être feuille dans le fleuve

 

un point au pied d'un arbre

 

pour savoir si mes bras

 

sont branches ou illusions

 

J'ai vu un point

 

un point dans le temps

 

pour la concavité du repos

 

un point dans l'enfance

 

pour protéger la tendresse

 

un point dans la jeunesse

 

pour l'explosion des fleurs

 

un point sur mon âge

 

pour l'épaisseur des raisins

 

un point pour concentrer

 

la sève mature

 

un point

 

...

 

pour pleurer pour tous

 

pour la terre en cendres

 

pour les vaches innocentes

 

pour les arbres abattus

 

pour le deuil des oiseaux

 

 

J'ai vu

 

...

 

Amazonie

 

...

 

J'ai vu

 José Muchnik

 Louma 1997 France Ed. bilingue français – espagnol  \ Traduction : Maïra Muchnik, Emmanuelle Lambert

************************************************************
L'écharpe d'iris
L'écharpe d'Iris a beau esquisser un pas de danse
et les étoiles encore regorger de miel roux
rien ne peut à présent nous masquer
le vol alourdi de l'éphémère
ou les jambes mutilées de la gazelle
Extrait du recueil Les Coeurs apostrophés Editions Chloé des Lys 2008
 
 Sors ta flûte
 
Sors ta flûte de l'oubli où elle croupit
pour que tes artères à nouveau sillonnent l'espace
joue le son rituel de ton existence
veinée et parsemée de milliers de cris
exhume tes airs des geysers de la flûte
et ne t'inquiète pas des dissonances amères
ni des piqûres du bec sur la peau de tes lèvres
joue jusqu'à en perdre le souffle
Extrait du recueil Les Coeurs apostrophés Editions Chloé des Lys 2008
Patrick Navaï

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

« Cahier de Poétique » Cahier de Poétique n °17 2014

 

20140213_231659 (2)

 

 « Cahier  de Poétique  n ° 17 » 

 

Merci de bien vouloir cliquer sur les trois parties pour lire

« Le Cahier  de Poétique n ° 17 »

 

Partie__1 , Partie__2  , Partie__3 ,

 

 

******************************************************************************************************

   A partir de 2014

 

Le cahier de poétique sera désormais en ligne, accessible à un plus grand nombre.Il participera du même esprit d'ouverture et de réflexion que précédemment. Il abordera les thématiques les plus actuelles en regard des rapports du poète et de la poésie avec le monde contemporain et leur place toujours en résistance.    

Vos contributions pour le prochain numéro autour de l' «urgence» sont à adresser à :tancelin01@gmail.com  ou

à : serpilekinadeline@gmail.com

 

 ************************************************************************************

 

                   « Cahier  de Poétique »    

cahier1
cahier2
cahier3 potos

 

Créé en 1993 ; les numéros du cahier sont au nombre de 16 en version papier, édités parCICEP-EDITION.

Chaque publication est consacrée à une thématique proposée par le Centre à ses différentes équipes de recherche.

 Chaque numéro comprend :   Les actes des colloques, tables rondes, journées d'études organisés. 

Les articles des artistes chercheurs autour des thématiques

Les contributions extérieures originales en résonance avec  les thèmes.  

 Les comptes-rendus des manifestations artistiques organisées  par le CICEP 

Les présentations de recherches des thèses sous la direction  du responsable du Centre

Les partitions poétiques créées  par les poètes membres du Centre

ainsi que les amis poètes qui nous rejoignent ponctuellement sur des actions en faveur de la création d'espaces poétiques.

                                                                         

*******************************************************************************

                   CICEP-EDITION  Déjà parus  CAHIER DE POETIQUE:

 N°1 « Cri des murs »

 N°2 « Le poète et l’histoire »

 N°3 « Chroniques poétiques du temps présent »

 N°4 « La poésie-les arts-les sciences »

 N°5 « Improvisations poétiques »

 N°6 « Passion Maïakovski »

 N°7 « Esthétiques de la résistance »

 N°8 « Le CICEP a dix ans »

 N°9 « La Rencontre »

 N°10 « Espaces Imaginaires Espaces virtuels »

 N°11 « De la présence »

 N°12 « Effacement-Emergence »

 N°13 « De l’écart »

 N°14 « Transmission-Transgression »

 N°15 « De l’interstice »

 N°16 NUMERO SPECIAL

«Le bois de vivre » : Geneviève  Clancy-Philippe Tancelin

« Les Conditions sous lesquelles l’émeute demeure possible » : Geneviève Clancy-Philippe Tancelin

« Le Livre des 24 heures » : Philippe Tancelin-Dan Vimard (livre d’artiste)

«Planète Banlieue » : sous la direction de Philippe Tancelin

«Les enfants de Paul Eluard » : sous la direction de Philippe Tancelin

« Ouverture fragile d’un épisode silencieux » : Philippe Tancelin-Edith Longuet-Allerme (livre d’artiste)

« L'Eclair soufflé des mots » : Philippe Tancelin-Béatrice Golkar-Edith Longuet-Allerme (livre d'artiste)

« Au large de l'éphémère » Philippe Tancelin.

**********************************************************************************

                                          

 

 

 

 

 

                                              

 

 

                 

 

                                              

 

 

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Créations: 2009-2014

Date : Jeudi 23 octobre 2014

Horaire : 19h

Artist : Philippe TANCELIN

Prix : Entrée gratuite

Réservation : cccparisinfo@gmail.com

Information : Merci de bien vouloir retenir vos places auprès du CCCP

Contact : 01 53 59 59 20

Adresse : Centre Culturel de Chine à Paris
1, boulevard de la Tour-Maubourg 
75007 Paris

 La France et Le Rêve dans le Pavillon Rouge

Lors de la visite officielle du Président Xi Jinping en France pour célébrer le 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-françaises, il a rencontré Monsieur LI Zhihua, élève du sinologue français André d’Hormon, traducteur en français du célèbre roman classique « Le rêve dans le pavillon rouge ». Le Président chinois a exalté cette longue tradition d’échange culturel sino-français.

« Le rêve dans le pavillon rouge » est un joyau de la littérature chinoise du 18è siècle. Traduit en français et relu par André d’Hormon sinologue et ami de la Chine , ce roman qui est aussi une étude de mœurs à la caractéristique de comporter une part très importante de poésie. Quelle rôle et fonction de la poésie dans cette œuvre magistrale ?

 « La France et Le rêve dans le pavillon rouge », un documentaire réalisé par la Chaine de télévision de Beijing, aura sa première projection en France au cours de notre conférence, raconte une vie légendaire de André d’Hormon. Notre conférencier Monsieur Tancelin a joué le rôle du « vieux André d’Hormon » dans ce documentaire.index

 

 

 

 Photophil3

 

 

 

 

 

Intervenant : Philippe TANCELIN, poète-philosophe, professeur émérite de l'université Paris 8. Conférence en langue française. Publications : Une trentaine de livres et recueils de poésie dont les derniers : « Seuils »Editions l'harmattan 2014-- « Au large de l'éphémère » Editions CICEP 2014

 ****************************************************************

interview réalisée autour de  "Le Rêve Dans Le Pavillon Rouge" 

avec Philippe Tancelin et  Sophie Tedeschi

http://newsite.cmediatv.fr/pageimg.php?video=530

***************************************************

Création danse poéme en Chine- août 2013

Création danse poeme en Chine- aout 2013

*****************************************************

 "Le livre des 24 heures"   

dessins et voix  : Dan Vimard,  texte de Philippe Tancelin   Kaleidoscope 1994

test

*******************************************************************************

 

Créations de Cicep en 2009

« Poétique de Mai »

est un montage conçu à partir d'extraits de l'oeuvre poétique de Philippe Tancelin. Il a été réalisé une première fois en mars puis en mai 2008 dans une mise en scène de Stéphanette Vendeville et Dan Vimard. Le spectacle est revisité en janvier 2009 à travers une réalisation d'atelier de l'Université sous la direction de Stéphanette Vendeville et il sera présenté à la cartoucherie de Vincennes en Mai 2009 à l'occasion du quarantenaire de l'Université Paris 8

************************************************************************************************************************************************************

creations2
creations 1

*****************************************************************************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réalisations Filmiques: (2002-2003-2005-2008-2010-2013)

 

Promenade pour la paix

au Jardin des Plantes de Paris

Film couleur de Maria Koleva

Production : CICEP / L'Harmattan / Cinoche Vidéo / 2003
Durée : 1h 59mn   
Numérisation et restauration : Patrice Besnard / Labo VAO / 2011

Promenade pour la paix

Traversée pour la paix / Printemps des Poètes

Trois jours avant l'invasion de l’Irak en 2003, le Centre International de Créations d'Espaces Poétiques et de recherches (CICEP) de l'université Paris 8, dirigé par Philippe Tancelin et Geneviève Clancy, organise à l'occasion du Printemps des Poètes une manifestation poétique itinérante à travers le Jardin des Plantes à Paris. Les travaux, dont de larges extraits sont proposés ici, sont l’œuvre des étudiants des ateliers de réalisation du département d'Études Théâtrales de Paris 8 animés par les enseignants du département : Stéphanette Vendeville, Geneviève Schwoebel, Youssef Haddad, Philippe Tancelin, Claude Buchvald, Bernard Bénech, Claude Merlin...) et de nombreux poètes-chercheurs membres du CICEP parmi lesquels : Geneviève Clancy, Jean-Pierre Faye, Pablo Poblete... ainsi que des comédiens-chercheurs. Cette manifestation itinérante de 14h à 17h30 a réuni environ trois mille personnes tout au long de l'après-midi.

 http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=133

***************************************************************************************************

Exils 

Film couleur de Iro Siafliaki et Philippe Tancelin / 2005

Durée 1h 12mn

 Exils

 Film-reportage réalisé par Iro Siafliaki à partir des manifestations du « Printemps des Poètes » organisées en mars 2005 par le Centre International de Création d'Espaces Poétiques (CICEP) de l'université Paris 8 - Vincennes à Saint-Denis.

Le CICEP, centre de recherche attaché au département Théâtre de l'université, a été créé en 1995 par Philippe Tancelin, Geneviève Clancy et Jean-Pierre Faye, poètes-philosophes et universitaires, avec la collaboration de Stéphanette Vendeville, Maître de Conférences à Paris 8 et cofondatrice du département Théâtre en 1969. Le CICEP regroupe une cinquantaine de chercheurs, universitaires et artistes, autour de la relation entre la poésie, la philosophie et les arts. Il publie une revue intitulée « Cahier de Poétique » dont quinze numéros sont encore disponibles et peuvent être consultés à la Bibliothèque de l'université.
Le film présente de nombreux extraits de travaux d'ateliers des étudiants de l'université : ateliers de théâtre, de poésie, de danse et des fragments de rencontres, conférences tenues sur le thème des « exils » autant intérieurs qu'extérieurs, ainsi qu'une exposition aimablement prêtée par le Haut Commissariat aux Réfugiés

 http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=131

*****************************************************************************************************

 Poétique de Mai

 Film couleur de Philippe Tancelin

Textes : Philippe Tancelin / Direction d’acteur : Stéphanette Vendeville /

 Mise en espace : Dan Vimard / Captation et Montage vidéo : Willy Cavigny / 2008
Durée : 1h 26mn

 Poétique de Mai

 le poète et philosophe Philippe Tancelin, directeur du département d'Études Théâtrales de Paris 8 présente à l'occasion de son anniversaire un spectacle poétique et théâtral autour de son œuvre poétique. Le spectacle est mis en scène par le peintre et metteur en scène Dan Vimard ; la direction d'acteur est assurée par Stéphanette Vendeville, Maître de Conférences à l'université Paris 8. À travers cette proposition théâtrale, le poète entend ici donner à l'écriture poétique qu'il chemine depuis plus de trente cinq ans, toute sa dimension orale. La dramaturgie conçue par l'auteur repose sur un montage spécifique de textes du poète à travers une vingtaine de recueils publiés à ce jour.

Le spectacle a été donné à la Cité Universitaire Internationale le 29 mars 2008 puis joué régulièrement au théâtre du « Kaléidoscope bleu » à Paris durant le mois de Mai de la même année. Il a depuis été traduit et monté à l'université de Pékin. Ce même spectacle a fait l'objet de travaux d'atelier de réalisation poétique et théâtrale animés par Stéphanette Vendeville. 

http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=132

*********************************************************************************

 17 octobre 2013  - Institut du Monde Arabe  Auditorium - 18h30  

LES VOIX POÉTIQUES VIVES DE LA PALESTINE

Soirée organisée dans le cadre de la 7e édition du Festival international de la poésie de Poètes à Paris), proposent pour cette première édition co-organisée par l’IMA et l’Institut Culturel Franco-Palestinien créé en juillet 2012, de donner la parole à ces cinq poètes exceptionnels. Ils viendront illustrer  – par la diversité de leur style, de leurs références culturelles et de leur appartenance aux exils – la richesse de la contribution de la poésie palestinienne à la création poétique et littéraire internationale.

Avec : 

Asma Azayzeh  Maya Abu El-Hayat   Basem Nabres   Anas Alaili   Ibrahim Nasrallah

La lecture des textes en français est assurée  par Philippe Tancelin  et  autres comédiens, accompagnement au piano par le compositeur Patrick Lama.

http://www.youtube.com/watch?v=t16V8caIHPc&noredirect=1

 ******************************************************************************************************************************

 Les Camps Oubliés  Film documentaire 

Les Camps oubliés partie 1

Les Camps oubliés partie 2

les chans oublies partie 3


Les Camps Oubliés

Film documentaire, réalisé à partir de texte-témoignage selon une prise de vue, montage et enregistrement simultanés.

52 minutes

En 2010, 18 ans après les massacres dont témoignait en son temps Jean Genêt, Philippe Tancelin va à Beyrouth rendre visite aux réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila.

**********************************************************************************************************

CONTRA-TEMPO- İRO SİAFLİAKİ partie 1 d'après l'adaptation du roman l'été insoumis de geneviève Clancy et Philippe Tancelin

CONTRA-TEMPO- İRO SİAFLİAKİ partie 2 d'après l'adaptation du roman l'été insoumis de geneviève Clancy et Philippe Tancelin

CONTRA-TEMPO- İRO SİAFLİAKİ partie 3 d'après l'adaptation du roman l'été insoumis de geneviève Clancy et Philippe Tancelin

 CONTRA-TEMPO- İRO SİAFLİAKİ_partie 4 d'après l'adaptation du roman l'été insoumis

de geneviève Clancy et Philippe Tancelin

 

CONTRA-TEMPO- İRO 5SİAFLİAKİ partie 5 d'après l'adaptation du roman l'été insoumis de geneviève Clancy et Philippe Tancelin

 Contra Tempo" un film d'Iro Siafliaki 

d'après l'adaptation du roman "l'été insoumis" de geneviève Clancy et Philippe Tancelin, édité aux éditions l'harmattan.
Film-poème dressant les portraits étranges de IL: celui de toutes les résistances et de ELLE: celle de toutes les présences.

*********************************************************

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectures-Dédicaces en Collaboration avec CICEP: 2014-2015

 Présentation-Dédicace:

Serpilekin Adeline Terlemez
Sevgi Türker Terlemez
&
Le CICEP
(Centre International de Créations d’Espaces Poétiques et de Recherches)
vous invite
à une présentation-dédicace du livre de
Bruno CANY
Renaissance du philosophe-artiste
Essai sur la révolution visuelle de la pensée
Éditions Hermann
le mercredi 22 octobre 2014
de 18h à 20h
32 rue Saint-Yves, 75014 Paris
(métro Alésia - ligne 4 ; bus 62)

le_mercredi_22_octobre_2014_soir_e_d_dicace_de_Bruno_CANY

 **************************************************************************

Signature-Lecture

Philippe TANCELIN

avec la participation de Béatrice GOLKAR-VELTEN  José VALA

phil-from2 (2)

P.Tancelin par Gérard Fromanger

 A l'occasion de la sortie de « Seuils » (recueil de poésies) et

« Au large de l'éphémère » (réflexion esthétique sur la poésie et le théâtre)

de Philippe TANCELIN

parus aux éditions l'Harmattan et CICEP-Edition

nous vous invitons à assister à la signature -lecture qui sera accompagnée par

Béatrice Golkar-Velten (lecture) / José Vala (guitare-chants)

le     1O   Avril 2014   à 19h Espace L'Harmattan

27 rue des Ecoles Paris 75005 métro Cluny Sorbonne ou Maubert Mutualité

 ****************************************************************************************

Signature-exposition

livre d'artistes   « L'éclair soufflé des mots »

Deux poètes : Béatrice Golkar-Velten/ Philippe Tancelin

Une plasticienne : Edith Longuet-Allerme

  3 avril  2014   18h-21h   Galerie Lise Cormery

    6 rue de Lanneau    75005  Paris   métro Cluny-Sorbonne
  T :  (33)1 43 26 13 55 

 “Chaque mot de poème surgit du souffle que conduit notre respiration poétique en ce monde et chaque mot souffle à ce même monde la grâce de son devenir poème.

Le livre repose sur l'expérience  des matières subtiles-fragiles (l'air, les mots).

Il convoque les textes des poètes et la trace d'encre soufflée par l'artiste, les proférant”

**************************************************************************************************

Les éditions L’Harmattan,

Philippe Tancelin, le directeur de la collection Poètes des Cinq Continents l’auteur, Serpilekin Adeline Terlemez,
ont le plaisir de vous inviter à la présentation de l'ouvrage

Mon ombre et moi   2005 - 2013

Le jeudi 23 janvier 2014 à 19h00

Espace L'Harmattan - 21 bis rue des Ecoles, 75005 Paris
Métro Maubert-Mutualité, ligne 10 - Bus 63, 86, 87

Carton_Serpilekin_Adeline_Terlemez

 

****************************************************

Lectures-Dédicaces en Collaboration avec CICEP 

 Polyglotte - C.i.c.c.a.t

 editionspolyglotte@hotmail.fr (06 62 22 07 55)

 Seraient heureuses de vous accueillir à l’occasion de la parution de :

 Poèmes

 Anthologie 1939-2013)

 

 De jean-Pierre Faye

 (Poète, philosophe, romancier…)

 Lecture avec : Jean-Pierre Faye

 Nasser-E. Boucheqif, Béatrice G-Velten, Philippe Tancelin, Carine Piazi (...)

 

Le Vendredi 22 novembre à 19 h 30

 À La Maison d’Afrique-l’Harmattan 7, rue des Carmes 75005 Paris.

 (M° Maubert-Mutualité ou Bus 63)

 Invitation_parution_22_nov_13__Jean_Pierre_Faye

*******************************************************************************************************************************

Les éd. Polyglotte - C.i.c.c.a.t

 editionspolyglotte@hotmail.fr (06 62 22 07 55)

 Seraient heureuses de vous accueillir à l’occasion de la parution de :  Au pied du mur (Théâtre)  De : Jacques Ancet

(Poète, essayiste, traducteur…)

 Le Lundi 2 décembre à 19h à :

La Maison d’Afrique- l’Harmattan

7, rue des Carmes 75005 Paris

(M° Maubert-Mutualité ou Bus 63)

 

 Jacques Ancet

Au pied du mur

Théâtre  Pièce en deux actes et 24 tableaux   Avant-propos : Nasser-Edine Boucheqif

Collection Paroles de Scène  Polyglotte-C.i.c.c.a.t

Lecture avec :

Philippe Tancelin - Carine Piazi -Béatrice Golkar-Velten - Nasser-Edine Boucheqif

Musique :  Toufiq Azibi   

Invitation_2_d_c_au_pied_du_mur_J

************************************************************************************

 

Posté par Cicep UnivParis8 à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Adresse des blogs des membres du CICEP :

Adresse des blogs des membres du CICEP:
www.recoursaupoeme.fr
*************************************************************
poète-critique littéraire   Jean-luc Pouliquen      
http://loiseaudefeudugarlaban.blogspot.fr/
 
**********************************************************
 
poète philosophe  Monique Oblin Goalou:    moniqueoblingoal­ou.­over-­blog.­com
****************************************************
http://www.orpheerouge.org/ 
***************************************************************

Posté par Cicep UnivParis8 à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]